Interview de Blindness - 09/05/12

Pour cette interview, j'ai décidé de vous présenter un jeune groupe alsacien, Blindness. Cette formation de metal a réalisé son premier concert ce dimanche afin de présenter en avant première son album. C'est à l'occasion de sa prochaine sortie (le 16 mai), que je leur ai posé quelques questions. Bonne découverte !



Salut les gars! Tout d'abord, pouvez vous nous présenter les membres du groupe ?
Arthur: Salut ! Blindness est composé de 4 musiciens, tous issus de la scène métal alsacienne. Dam (chant/guitare) et moi (batterie) ex-calciferum, Mad (backing/guitare) d’Inhumate et Xav (basse) de Shindo.


Quells sont les motivations qui vous ont mené à la formation du projet Blindness? Quand avez vous commencé à y réfléchir ?Dam: C’est moi le fondateur du projet, j’avais envie de faire quelque chose de différent de Calciferum et de nouveau pour moi, avec des musiciens de tous styles. J’ai commencé à y réfléchir en 2010, j’avais quelques compos de coté et je voulais prendre le temps de trouver un bon line up. J’ai mis à peu près un an à le trouver, et on s’est retrouvé début 2011 à répéter tous ensemble. C’est la que le groupe est né. Le nom et l’idée du premier album est venu par la suite.

Arthur: J'ai rejoint le projet en même temps que Xavier à peu de choses près, Mad et Damien en avaient déjà parlé pas mal entre eux. Quand aux motivations, je pense qu’on a tous besoin de faire autre chose que dans nos groupes respectifs.


Vous avez choisi de sortir votre album comme premier contact avec le public. Comment se déroule la promotion ?
Arthur: Pour la promotion, chacun des membres du groupes s'occupe d'un domaine précis: booking, chroniques, radios, etc,... On se répartit les taches et on peut compter sur le soutien d’Urban Death Records.

Dam: Sortir de nulle part avec un premier album était une idée du groupe, on avait envie de surprendre avec un projet abouti et artistiquement complet.
La promotion est donc forcement difficile, comme tout groupe qui démarre, mais on se donne tous les moyens nécessaires pour tenter de sortir du lot. Nous sommes notamment dans le Metallian, le Metal Obs, ou encore chez nos voisins allemands avec le Legacy Mag, et aussi plusieurs compiles ou samples, comme French Metal. Nous sommes évidement sur Facebook, et avons un site officiel avec toutes les news, un trailer promo, 2 titres à l’écoute, des photos promo et studio. D’ailleurs, un nouveau trailer, basé sur des images live de notre premier concert, sera en ligne le 12 mai pour la sortie de l’album. Je vous invite à y jeter un œil, c’est plutôt .. dynamique (rires).


Comment se sont passés la composition et l'enregistrement de celui ci? Qui a fait quoi et quelles étaient vos principales envies ?
Quelles étaient vos inspirations lors de sa création?

Xav: C’est principalement Dam qui s’est chargé de la composition des morceaux. Il ramenait les bases en répète puis on modifiait, enrichissait chacun avec nos styles. Pour les textes, c’est Mad à 99% qui s’en ait occupé. L’enregistrement s’est passé chez Dam, au Psyrus studio.

Dam: Comme je l’ai dit tout à l’heure, nous voulions sortir un album vraiment complet. C’est Mad qui a eu l’idée de raconter l’histoire d’un personnage anonyme écorché par la vie. On a donc travaillé sur la cohérence musique/histoire, et c’est pourquoi nous avons composé un album qui monte en puissance, jusqu’à la folie totale du personnage.


Vos paroles abordent plusieurs thèmes tels que la déception, la rage, la souffrance, la solitude, ou même le rêve d'un monde meilleur... Pourquoi avoir choisi de traiter ces différents thèmes ?
Mad
: Nous voulions à la fois parler de ce qu’on ressent tout en essayant d’avoir un thème auquel tout le monde peut s’identifier. Les sentiments que tu as très justement listés (auxquels j’ajouterais la colère, pierre angulaire du thème de l’album) sont personnels et universels à la fois. Il ne s’agit pas de se noyer dans une auto-flagellation morbide en marinant dans des sentiments noirs, mais au contraire de les partager au travers de l’album et sur scène avec ceux qui nous écouteront. Le metal est une musique cathartique pour tous, qu’on l’écoute ou qu’on la joue. Cet album et les thèmes qu’il traite tentent de faire le lien entre tous ces gens. Je dis souvent aux détracteurs du metal qui pensent qu’en traitant des thèmes sombres avec une musique violente on génère une sorte de culte de la dépression de bien regarder le visage des metalleux qui sortent de leurs concerts. Ils voient vite fait qu’ils ont eu tort : 90% des gens sourient. Je laisse les 10% qui restent pour ceux qui se sont pris une mauvaise nouvelle dans la gueule avant de venir au concert ou qui ont bu la bière de trop ! (rires).



Peux-tu nous expliquer le choix du titre de ce premier opus ?
Qui est l'auteur de la pochette et pourquoi avoir choisi ce cover art?
Mad
: Le choix du titre de l’album est venu à la fin de la composition. Les thèmes des chansons et le concept général ayant été bien assimilés, il fallait trouver un nom à l’album. « Scarred » signifie tout d’abord « marqué », « qui porte des cicatrices ». On ne parle pas d’appendicite, hein (rires), mais bien des douleurs psychologiques passées et présentes qu’on trimballe tous avec nous. De plus, ça permettait de faire un petit jeu de mots avec « Scared », apeuré, mot que je n’ai pas honte d’employer : on a tous peur par moments, inutile de jouer les gros durs. Enfin, ça mettait en valeur les 3 dernières lettres, « Red », couleur qui accompagne les lyrics et l’artwork.

Arthur: Nous avons réalisé les photos avec Dam et Psyrus studio, Mousse Pixhel, Linda Barkallah, et Dominique Gabel. La pochette a été faite en collaboration avec Dimension A Infographie, qui a tout repris pour en faire au final un digipak complet. On le remercie d’ailleurs pour sa patience (rires).


Maintenant que la sortie est imminente, on imagine que vous êtes pressés de pouvoir jouer l'album sur scène. Envisagez vous des concerts dans la région ou ailleurs?
Xav
: Oui nous sommes tous très pressé de défendre cet album sur scène ! Nous venons de faire notre premier concert avec Bioscar, Tortured Soul et Illdisposed au molodoi à Strasbourg, et pour un premier concert, c’était vraiment énorme ! Mais maintenant notre but est de tourner un maximum en France et à l’étranger.

Mad: Concert intense, absolument imparfait, une avalanche d’émotions pour nous, et je crois une bonne première impression sur le public. Une seule envie : remettre ça le + vite possible. Je ne conçois pas ne pas partager notre album sur scène !


D'ailleurs, avec quels groupes aimeriez vous partager la scène ?
Quels sont vos projets à court comme à long terme suite à toute cette promotion?
Xav
: Vu que nous venons tous d’horizons musicaux différents, nous avons chacun envie de jouer avec des groupes très éloignés. Pour ma part, j’adorerais jouer avec Aborted, Benighted, Born of Osiris, Between the Buried and me, Gojira, Meshuggah, Outcast, The Contortionist, etc… Mais je pense que le groupe avec qui on collerait le mieux serait sans aucun doute Hypocrisy.
Nos projets actuels sont tout d’abord de faire un maximum de concerts puis de sortir un nouvel album que nous sommes actuellement entrain de composer.


Enfin, que pouvons nous vous souhaiter dans les jours à venir ?
Xav
: D’être toujours autant passionné, d’avoir toujours de l’inspiration et de tourner un maximum en France et à l’étranger.

Mad: Comme dit précédemment, un max de concerts et des gens qui nous écoutent ! Le partage est le maître mot.


Je vous remercie et vous laisse le mot de la fin!"
Blindness
: Merci à toi Marilou et à Lorraine rock, à tous les gens qui nous aident et qui nous soutiennent, et à très bientôt sur scène !


Merci au groupe pour avoir pris le temps de répondre aux questions, et en leur souhaitant une excellente continuation. 

N'hésitez pas à jeter un coup d'oreille à leurs morceaux.

 Pour voir les photos de leur premier live, cliquez sur Photos reports dans la colonne de droite.



Lou