Interview de Finback, 13/03/11

Et voici la deuxième interview de la série Rock N'Roll. Après les One Night Stand, ce sont Franck, chanteur, et Fabien, batteur, du groupe Finback, qui prennent le temps de répondre à mes quelques questions. So, let's rock !





Salut les Finback!
Pouvez-vous nous présenter rapidement le groupe ?

Fabien : FINBACK c’est un groupe de hard rock qui ne se prend pas la tête ! Qui compose à l’ancienne dans une chambre minuscule avec des packs de bières et du saucisson… (rire). Et en live on donne tous ce qu’on à pour vous en mettre plein la face et vous faire passer un bon moment.

Franck :Comme l’a très bien dit Fab FINBACK est surtout une histoire d’amis, d’une même passion qui est la musique et j’espère que cela se ressent quand nous jouons. (Et on se répète !)


Comment est née l’idée de la création de ce groupe ?

Fab : FINBACK s’est formé sur l’initiative du guitariste Valentin et du bassiste Allan qui après avoir quitté leur précédente formation, ont voulu former un groupe qui leur ressemblait plus. C’est après avoir fait quelques compositions qu’ils me proposèrent de les rejoindre dans le groupe. Je dois dire que je n’étais pas en terrain inconnu, nous avions déjà fait partie du même groupe quelques années auparavant c’est donc sans hésitation que j’ai accepté. Franck nous à ensuite rejoint afin d’occuper la place vacante du chanteur puceau !


Pouvez vous nous parler du nom choisi ?

Fab : Au début nous avions le choix entre plusieurs noms, mais nous cherchions vraiment quelque chose qui nous correspondent au maximum… C’est Valentin qui eut l’idée de FINBACK, un nom court, simple à retenir, qui fleure bon la bière et le rock ! Même après plus d’un an à porter ce nom, il nous correspond toujours autant !!

Franck : Je me rappelle encore du dilemme pour le choix du nom, à la base nous penchions pour Holy Bastards mais nous avons trouvé que ce nom sonnait plus comme un cover de Motörhead qu'autre chose. Au final tout le monde fut d’accord pour choisir FINBACK et je pense que ce nom nous correspond totalement.

Valentin (3 bières) : Ce n’est pas tout à fait ça.
J’ai tout simplement trouvé le nom sur wikipedia lors d’une soirée solitaire : c’est un nom de baleine pour ceux que ça intéresse.


Quelques sont vos futurs projets sur le court ou long terme ?

Fab : Déjà le projet de jouer dans un maximum d’endroits possibles (comme dans les bar) de la région ; jouer surtout chez Paulette, qui s’annonce comme une étape de plus à passer dans le parcours du groupe. Et peut-être qu'après cette date, nous aurons pour projet de bouger hors de la Lorraine pour effectuer une ou plusieurs dates en Alsace.

Franck : Nos projets ? Continuer à prendre toujours autant de plaisir à jouer sur scène, ensuite pouvoir enchaîner les dates dans la région et si possible pouvoir exporter notre musique hors de Lorraine. Et pour finir je dirais que le projet qui nous tient le plus à cœur, est l’enregistrement d’un EP.

Valentin : Je pense que jouer dans les bars de la région est un objectif des plus honorables… Si seulement il restait des bars où jouer ! Sinon devenir chef cuisto est aussi un de mes projets mais plutôt sur le long terme celui là : Cyril Lignac ! JE T’ADMIRE !
Un EP, comme l’a dit Franck, pourquoi pas.


Que pensez-vous de la scène hard rock locale, en tant que musiciens ?

Fab :La scène hard rock locale est vraiment très bonne et vaste, on n' imagine pas le nombre de groupes qui peuplent les alentours de METZ ou même NANCY ! De plus, le peu de groupes avec lesquels nous avons joué sont tous très sympathiques.

Franck : Je pense que je ne peux pas dire mieux que Fab. La scène hard rock locale est vraiment très intéressante, il y a beaucoup de groupes qui valent le coup de s’intéresser à eux. Puis il y a une mixité des styles, et je trouve cela très très important.

Allan : Je pense que THE WAYFARERS est le seul groupe de hard rock de la région qui arrache, dommage que ce ne soit pas du hard rock.


Que pensez-vous lui apporter ?

Fab : Nous pensons lui apporter notre soutien, avant tout ! Nous faisons ce style car il nous plait énormément, que ce soit de le jouer ou de l’écouter. Nous ne revendiquons pas révolutionner le genre, mais plutôt de prendre part à l’orgie qui s’y déroule déjà (rire).

Franck : Alors, est-ce que FINBACK peut apporter quelque chose à la scène locale? Franchement, je ne sais pas (rire). Cela ne dépend pas de nous je pense, c’est au public, aux gens qui viennent nous voir en concert, ou qui s’intéressent à notre groupe qui peuvent répondre à cette question.

Valentin : Une chemise de zèbre, du vomit et une bonne grosse paire de boules !


Mais, de quoi parle vos textes exactement ?
Franck : Encore cette question, mais pourquoi tout le monde me la pose (rire)? Pour faire simple nos textes parlent de sexe, d’alcool et de rock n’ roll. Mais d’une manière un peu différente de ce que l’on pourrait penser, car nos textes racontent l’histoire d’un homme qui veut forniquer avec de très belles demoiselles, mais il n’y arrive pas pour diverses raisons, des plus honteuses les unes que les autres (rire). Mais je pense que les textes ou pour l’instant le texte le plus intéressant à écouter et à comprendre, et celui de la chanson The Last, car nous restons dans cette esprit rock n’ roll tout en touchant un point sensible de la vie qui est la maladie, et la séparation avec l’être cher.

Allan : Je ne sais pas, je n’en ai lu aucun.


Avec qui aimeriez vous jouer (faîtes vous plaisir!) ?
Fab : Ben avec les papys du genre tiens ! Motörhead !

Franck : Déjà et ça je pense que c’est obligé Motörhead, quel groupe de Rock n’ Roll ne rêve pas de jouer avec ce groupe, mais je serais bien tenté de jouer aux côtés des Nashville Pussy aussi.

Valentin : Sérieux ? Bob Marley parce qu’il a de la bonne weed, Georges Brassens parce qu’il parle de gorille, les Village People et surtout Jean Michel JARRE pour le show laser.


Votre dernière bonne découverte musicale ?
Fab : Je suis très ouvert en ce qui concerne le rock et le métal, j’écoute beaucoup de progressif, comme Dream Theater que j’aime beaucoup. Sinon j’écoute pas mal de thrash, comme par exemple, les trop peu connus, Tankard ou même Violator, que je connais moi même depuis peu !

Franck : Je dirais Powerwolf, Rhapsody Of Fire et Arch Enemy, même si ce n’est pas mes dernières bonnes découvertes je pense que c’est les groupes qui m’ont le plus rentrés dedans. Ah il y aussi les Room Service, un très bon groupe Alsacien !

Allan et Valentin : AQUA ! Leur dernier titre, sortit lors de leur reformation : Back to the 80’s


Quel fût votre dernier gros fou rire ?
Fab : On en a tellement… Mais le plus mémorable, restera celui ou Valentin à jouer Drink Them All dans ses toilette lors d’une répète. (rire)

Franck : Oui cette histoire lors d’une répétition est assez mémorable (rire)


Le mot de la fin ?
Fab : C’est cool de pouvoir faire partager sa musique, et de voir qu’elle plait c’est encore mieux ! Pourvu que ça dure !

Franck : Bon je vais faire dans la continuité des One Night Stand : Mot Leycrüe !! Plus sérieusement, je tiens surtout à remercier toutes les personnes qui jusqu’à aujourd’hui nous soutiennent et croient en nous. Et surtout un grand merci à Jésus qui est toujours là pour me botter le cul !

Valentin : c’est quoi la vanne avec Mötley Crüe ?

Allan : Robot voiture.




Je remercie les Finback pour avoir répondu à ces quelques questions. Bonne continuation à eux !




Marilou V.