Interview de Wheelfall, 15/03/11

Après Finback, et One Night Stand, voici une interview d'un des groupes le plus caliente de notre région. Sortez les cactus, détendez vous, et profitez de la vue. Les Wheelfall débarquent!






Hello les Wheelfall. Pouvez-vous nous présenter rapidement le groupe, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ?
- Wayne : Bonjour Lou ! Très rapidement, Wheelfall est un groupe de Stoner rock qui a vu le jour en Mai 2009. Au départ le groupe était formé de Niko (El Moche) à la basse, Flo à la gratte, Quentin à la batterie et moi-même au chant et à la guitare... Mais Quentin a quitté le groupe l'été dernier ; d'ailleurs nous lui souhaitons de réussir tout ce qu'il entreprend ! On s'est donc mis à chercher un nouveau batteur, et Niko (Elbow) s'est très vite imposé. On est tous vraiment sur la même longueur d'onde, et c'est avant tout ce que l'on privilégie dans le groupe !

- Niko : Sans pour autant avoir la prétention de révolutionner le genre, je pense qu’on a une personnalité assez reconnaissable et authentique dans le paysage stoner. Les nouvelles compo possèdent de plus en plus d’éléments doom ou psyché incorporés dans des morceaux desert rock plus « classiques ».


Comment est né ce projet ?
- Wayne : En fait, au départ j'avais posté une annonce sur un site pour former un groupe de Sludge, à la EyeHateGod. J'avais mis avec les morceaux disponibles une reprise du morceau "100°" de Kyuss... Du coup, Quentin m'a contacté en me disant que le sludge, ça ne le tentait pas vraiment, mais par contre que si on pouvait faire quelque chose de plus stoner, il serait motivé à 100% ! Après quelques jours, on a décidé donc de monter un groupe de stoner pur et dur. Tout s'est très vite enchainé après, puisque Quentin connaissait Flo et Niko (El Moche). Il leur a proposé et ils ont tout de suite accepté ! Après nous avons commencé à composer assez vite et un mois après nous avons fait notre premier concert ! Pour ce qui concerne notre nom, après avoir pas mal réfléchi, on a décidé de rendre hommage à un des groupes que nous considérons comme majeurs dans la scène stoner rock : Slo Burn. En effet, ils ont un morceau demo qui s'appelle "Wheel fall"... excellent morceau par ailleurs, qui correspond parfaitement à la façon dont on voit le Stoner/Desert Rock !

- Flo : Ce qui est assez marrant, c’est que j’avais aussi contacté Quentin pour former un groupe de stoner rock, avant qu’on forme Wheelfall… le hasard fait bien les choses !


Votre EP "From the blazing Sky at Dusk" sorti en Avril 2010 a eu de nombreuses critiques. Pouvez-vous nous le décrire brièvement ?
- Wayne : Au bout de pas mal de concerts, beaucoup de gens nous demandait où ils pouvaient acheter notre cd... mais nous n’en avions absolument pas ! Enregistrer un premier CD est quelque chose d'assez symbolique pour un groupe, et on attendait d'être vraiment prêts. Du coup en décembre 2009, on s'est lancé ... avec les moyens du bord. On remercie Slimane s'il nous lit, car c'est lui qui a effectué les prises de batterie, vu qu’on n’avait pas le matos. Le reste on s'est débrouillés par nous même avec un matériel assez dérisoire... Mais c'était formateur ! Après je me suis occupé du mixage et du mastering. Les autres m'ont vraiment fait confiance, parce que je n'avais aucune expérience là-dedans haha ! Au final on a retenu 5 morceaux sur les 8 enregistrés.

- Flo : Il a été enregistré dans nos garages en fait… On en est très fiers !


Quels sont les commentaires qui vous ont le plus marqué ?

- Niko : Moi n’étant pas dans le groupe à l’époque ; ce qui m’avais marqué c’est toutes les chroniques à l‘étranger, jusqu’en Iran, et tout ce que l’on a reçu des Etats Unis, d’autant plus que l’on a rien envoyé. Sinon, les 2 compiles sludge swamp… Dure de n’en citer qu’une hehe.

- Niko El Moche : Personnellement, ce qui m’a le plus marqué sur cette Ep, c’est qu’il soit classé 15ème meilleur album Doom/Stoner de l’année 2010 par un webzine spécialisé. Même si ce n’est pas le genre de truc vu par des millions de personnes c’est quand même cool surtout qu’on est sur la même liste que des artistes comme Electric Wizard ou Monster Magnet. En tout cas moi j’ai trouvé ça cool.

- Wayne : On a reçu beaucoup de critiques, à notre grande surprise ! Quasiment toutes proviennent de pays non Francophones, c'était et c'est toujours très flatteur que notre musique traverse les frontières, aux US, en grande Bretagne, mais plus surprenant pour nous en Russie ou en Hongrie par exemple ! Toutes très positive à l'égard de notre musique, imagine comme on était fiers ! Ce qui m'a le plus marqué personnellement, c'est évidemment une chronique parue sur Stonerrock.com (RIP), notre seconde chronique pour être exact, qui nous a fait de sérieux éloges en nous comparant à Goatsnake. Rien que le fait d'avoir une chronique sur LE site de stoner rock, et en plus particulièrement élogieuse, c'est quelque chose ! Il y a aussi notre toute première chronique, faite par Carcinos (du groupe Huata), dans laquelle il disait ressentir le même type d'atmosphère que dans "Sky Valley" de Kyuss... encore une fois : "Waouh" !


D’ailleurs, de quoi parlent vos compositions ?

- Niko El Moche : Ahah… Alors là, je sais que ça parle de science fictions et qu’il y a pas mal de titre inspirés de film qu’on a pu mater genre Evil Dead, Conan… Sinon pour avoir plus de détails sur ca il faut plus voir avec Wayne, c’est lui qui écrit.

- Wayne : On est très branchés films de Série B, de Science-Fiction et d'horreur/épouvante. Souvent on se fait des soirées complètes devant la télé haha ! Du coup, ça se ressent dans les paroles. Mais ce qu'il faut savoir c'est que chaque album de Wheelfall, que ce soit notre premier EP ou le LP à venir, raconte une histoire. C'est un véritable concept album. En gros, "From the Blazing Sky At Dusk" met en scène une course poursuite dans le desert entre une jeune femme et des objets volants non identifiés qui la poursuivent, dont l'issue ... c'est à l'auditeur de se faire sa propre idée là-dessus haha ! Pour renforcer le fait qu'on raconte une histoire à travers notre musique, on fait quelques pistes d'ambiances, comme un film sur cd. Un peu embêtant un film sans image non? C'est pour ça qu'on attache énormément d'importance aux artworks, et pour ça, Terry Hellrider (bassiste dans Bloody Mary et Dirty Suzy) nous fait vraiment un travail extraordinaire ! D'ailleurs, pour notre premier album, on veut aller encore plus loin : avec une histoire et donc des paroles beaucoup plus développées, un artwork hyper riche et travaillé, et des morceaux plus complexe et en même temps plus ancrés dans l'ambiance de l'histoire...


Lors de la mise en boîte de l’EP "From the Blazing Sky at Dusk" (sorti en Avril 2010), qu’elles ont été vos influences principales, tant musicales que cinématographiques … ?

- Wayne : Au niveau musical, je pense que ça se sent, on est tous de grands fans de la scène desert rock : Kyuss, Slo Burn, Unida, Goatsnake... Mais aussi des influences de groupes tels que Cathedral et bien sûr Black Sabbath. Musicalement ça n'a rien à voir, mais Trent Reznor (Nine Inch Nails) représente une grosse influence pour moi, que ce soit la façon dont sont composés les morceaux, les ambiances, l'engagement et l'émotion mise dans les paroles... je pense qu'il y a beaucoup à apprendre d'un tel artiste ! Cinématographiquement, dans "From The Blazing Sky At Dusk" on peut avoir quelques indices. J'adore les films de David Cronenberg, John Carpenter, Argento, Fulci, Verhoeven... mais aussi les livres de H.G.Wells, une influence qu'on ne peut pas râter quand on regarde nos artworks haha !


Avez-vous de nouveaux projets à venir, ou en cours de réflexion ?
- Niko : On va jouer le plus possible, histoire de vous botter le cul avec nos nouveaux morceaux !

- Niko El Moche : On est en cours d’écriture pour notre 1er CD, nous sommes en ce moment même en train de faire les arrangements sur les morceaux qui seront dessus. On devrait enregistrer l’album courant de cet été. Ce coup-ci nous voudrions l’enregistrer en studio avec un peu plus de moyen, et nous voudrions avec cet album pouvoir démarcher des labels. On aimerait beaucoup le sortir en vinyle. Cet album, comparativement à notre EP est plus orienté Doom, tout en restant très Stoner. Un peu dans le style Goatsnake ou Sleep.

- Wayne : On veut vraiment que l'album soit le plus abouti possible, tant au niveau de la musique, des paroles, de l'histoire et de l'artwork ; et pour ça on prend un peu de temps depuis le début de l'année, mais crois moi, ça va vraiment valoir le coup ! Le projet est en plus réellement excitant, on sent qu'on fait quelque chose qui nous transcende et c'est vraiment le plus important. De plus, on a tous racheté pas mal de matos, le son sera réellement meilleur et je pense que ça se sent au niveau de la façon de jouer ! Sur l'album à venir, un seul morceau a déjà été joué en concert. Pour le reste, j'invite tout le monde à venir nous voir à nos prochains concerts. Les morceaux sont plus personnels, plus ambiancés, plus pesants tout en restant très desert rock... mais je pense qu'énormément de gens seront surpris à certains moments ! Petite exclu : l'album s'appellera "Interzone".


Quels sont vos meilleurs souvenirs de scène ?
- Niko : Pour moi c’est soap box le 4decembre, gros set intense avec un publique réceptif et une super affiche. Et celui au Get A Rigid à Mécrin aussi, car le contexte et l’accueil étaient simplement parfait avec un public aussi concerné.

- Flo : Le concert à Martigny les Gerbonvaux ! Quand les Dirty Suzy sont montés sur scène chanter "pilot the dune" avec nous… Un très bon souvenir !

- Niko El Moche : Personnellement, l’un de mes meilleurs souvenirs est le premier concert donné en première de AVerySadStory à Commercy. Un super accueil de la part des associations, du groupe et du publique. D’ailleurs tous les concerts que nous avons pu faire avec ce groupe ce sont toujours très bien passés.

- Wayne : Pareil que Moche ! L'organisation était vraiment géniale, on a super bien bouffé (un truc super important pour moi haha ! Ajouté à ça, une salle excellente, un son énorme, un public réceptif qui avait fait le déplacement, et AVerySadStory qui, à chaque fois qu'on les voit nous foutent une belle baffe.


Et les pires ?
- Niko El Moche : je me souviens de notre premier concert au 412, mais il n’y avait quasiment personne, on a eu un tas de problèmes techniques… On a joué moins longtemps et énervés. Pas super comme conditions. Sinon les concerts effectués avec un tremplin très connu (pour ne pas le citer) étaient en général bien pourris au niveau de l’orga héhé… Surtout quand on venait nous voir pendant les balances en nous disant qu’on avait un son de merde ou qu’on avait trop de basse, alors qu’on a jamais eu de problème avec ça en dehors de ce tremplin… Enfin voilà quoi…

- Wayne : C'est marrant parce que ce mauvais souvenir, c'est encore au 412 haha ! Là c'est juste que l'orga était tout simplement pourrie : on a carrément dû faire son boulot ! Tenir les entrées, gérer les balances, la com'... pour au final aucune compensation, que ce soit un défraiement ou de la bouffe/boisson. Je l'ai un peu en travers de la gorge.


Avec qui rêveriez-vous de partager l’affiche ?
- Flo : The sword, Goatsnake, Kyuss, Wo fat, Bison BC…

- Niko : Grand Magus tiens !

- Moche : ou Electric Wizard héhé !

- Wayne : Ouais Kyuss Lives! ou Goatsnake déjà, j'en serai complétement fou ! Ça reste un rêve, mais on va bosser comme des tarés pour arriver à leur niveau. Après, pour revenir à quelque chose de plus proche, j'aimerais beaucoup jouer avec Huata, Los Disidentes del Sucio Motel, Mudweiser ou encore Blaak Heat Shujaa. L'appel est lancé, puisque nous prévoyons de tourner un peu partout en France et dans les pays limitrophes dans un futur proche !


Que pensez-vous de la scène Hard/Metal dans la région ?

- Niko : Overbooké mais de qualité. Il y a de supers groupes qui se détache de la masse et qui représente bien cette scène lorraine en France voire la scène française à l’étranger.

- Moche : Personnellement je n’assiste plus beaucoup a de concert de la scène local… Je la trouve un peu orienter extrême en ce moment (enfin ce n’est pas négatif), genre beaucoup Hardcore, ou encore Death, et moi je sais que ce n’est pas trop mon truc tout ça…
Sinon ce que je peux aussi un peu reprocher à la scène locale c’est la forte proportion de Cover Band que l’on peut croiser… Ça peut être cool un cover mais le problème c’est qu’il y en a beaucoup au détriment de petits groupes qui composent.

- Wayne : Elle est très...très développée ! C'est quelque chose que je trouve formidable, et j'aime soutenir les groupes locaux que je trouve excellents ! En ce qui concerne Nancy, je trouve que c'est beaucoup partagé entre Death metal, hardcore/grind et pop/rock à l'anglaise (morderne). Du coup c'est vraiment pas simple de jouer ici quand on fait du Stoner Rock... Mais ça nous a jamais dérangé de jouer sur affiche Heavy ou même Death/Grind ! Au contraire, c'est toujours très sympa de voir des gens agréablement surpris par ce qu'ils voient et écoutent.


Je vous laisse le mot de la fin !
- Flo : Merde.

- Niko : Monde de merde.

- Moche : Cactus !

- Wayne : un très grand merci pour l'intérêt que tu nous portes en tout cas ! Ce fut un plaisir. Pour ceux qui nous lisent, n'hésitez pas à venir discuter avec nous ! La plupart du temps on est au bar après les concerts haha! Pour finir, tenez-vous au courant parce qu'il va très bientôt y avoir du nouveau. Pour ça, il y a notre myspace et notre facebook, twitter,reverbnation etc.. Tout plein de trucs pratiques ! A très bientôt !


Je remercie chaleureusement les Wheelfall pour leur participation. Vous pouvez les retrouver, ici: Facebook: http://www.facebook.com/Wheelfall

ou alors là: 


Marilou V.