Interview de Trepan'Dead, 29/01/12

Aujourd'hui je vous propose une interview spéciale, afin d'introduire la soirée du 18 février au Molodoï de Strasbourg. Seront présents pour cette soirée grind: Depraved, Black Code, Punished Earth et enfin, Trepan'Dead. C'est donc ce dernier groupe que j'ai choisi de vous présenter pour la sortie du dernier album: Instinct. 
Je remercie d'ores et déjà Frank (bassiste) pour sa participation et souhaite une bonne continuation au groupe.
So, let's grind et bonne lecture!


Cliquez sur les images pour agrandir

Salut Frank! Alors avant tout, peux tu nous présenter le groupe pour ceux qui ne connaîtraient pas encore?
Frank : Salut Marilou ! On est Trepan'Dead ! On fait du grindcore. On est originaire de Valenciennes dans le nord de la France. Le groupe existe depuis 1998. A la suite du départ de Manu, notre ancien guitariste, début 2011, on a entrepris, Chris et Boub aux vocals, Ugo à la guitare et aux backing vocals, Aleks à la batterie et moi-même à la basse, de finir de composer et d’enregistrer notre second album "Instinct" qui est sorti en janvier de cet année. Le line up du groupe a quelque peu changé depuis la sortie du précédent album "Obsessional Dysfunctions". J'ai pris la basse en 2007. Ugo, qui joue également dans Goryptic (Brutal Death) et qui a participé à tous les enregistrements du groupe, a pris la guitare fin 2009.

Comment est née votre envie de fonder ce groupe et de jouer cette musique extrême ?
On a tous toujours eu cette volonté de faire de la musique. C'est dans notre nature. On a besoin de ça ! Chris, Boub, Aleks et moi, on a commencé ensemble la musique en même temps il y a une vingtaine d'années. Quand on était gamins, notre trip était de jouer dans un garage ou dans les caves des immeubles de notre quartier. Puis, avec le temps les choses ont pris forme, le groupe est né. La musique de Trepan'Dead est devenue extrême et a ainsi toujours évolué. Je pense qu'on a toujours eu la rage et qu'on a toujours voulu l'exprimer et se défouler grâce à la musique. C'est ce qui nous amené à faire une musique extrême. Enfin "extrême" est un bien grand mot. En tout cas, j'espère que malgré les années qui passent, notre musique sent toujours autant la cave !

D'où vous vient l'idée du nom du groupe ?
Le nom du groupe reprend le mot TREPAN qui fait référence à la trépanation. On raconte pas mal de choses assez mystiques sur la trépanation. Nous, on le voit comme une ouverture faite sur ton cerveau, sur ta pensée, comme peuvent le faire la TV ou les médias, afin de te manipuler et de te faire rentrer dans le monde de la pensée unique. Un monde où tu n'as plus d'âme, un monde où tu es DEAD, un mort vivant trépané !

On va maintenant parler de votre nouvel opus Instinct. Tout d'abord expliques nous où et dans quelles conditions s'est déroulé l'enregistrement ?
L'album a été enregistré dans notre local de répétition situé dans la cave d'un centre social de Valenciennes (Eh oui ! On ne change pas nos bonnes vieilles habitudes !!). Il y a là-bas quelques aménagements pour faire des prises de son. On a utilisé le lieu et du matos qu'Ugo a ramené pour immortaliser nos derniers morceaux.
On a voulu enregistré assez rapidement pour que les choses se fassent dans l'urgence, pour que notre musique reste intacte et soit proche de ce qu'on propose en live. On voulait garder notre musique telle quelle ; avec toute sa rage, toute sa spontanéité, toutes ses imperfections, avec tout ce qui fait au final Trepan'Dead.
Cette session d'enregistrement a été un moment magique. On enregistrait le soir après le boulot. On a eu des nuits vraiment très courtes à cette période. Qu'est-ce que c'était bon ! On a pris un réel plaisir à s'enregistrer, à rentrer en immersion totale dans notre musique l'espace de quelques nuits.

Quelles étaient vos inspirations et principaux objectifs lors de sa création?
Nos inspirations étaient claires pour la composition de cet album. On voulait produire la musique qu'on ressentait, se débarrasser des sonorités qui nous avait lassées au fil du temps. On ne voulait garder que l'essentiel et, à nos yeux, ce qui était le plus efficace. On voulait aussi amener de la nouveauté dans nos compositions sans se mettre des barrières, sortir ce qu'on avait dans les tripes, faire du Trepan'Dead. A l'instinct ! Tout simplement !
On n'a pas des tonnes d'objectifs. Notre musique, notre son n'est qu'une base pour pouvoir exprimer notre rage tout d'abord dans la cave où nous répétons, puis sur album, mais aussi et surtout en concert. Il faut bien avouer que l'objectif principal lorsque tu crées de nouveaux morceaux c'est de les balancer sur le bois. C'est en concert que tu vis le plus d'émotions. C'est le moment où tu peux vraiment t'exprimer ! C'est à cet instant précis que tout ce que tu fais, où toutes les heures de travail passées dans ta cave, te permettent réellement de partager quelques choses avec des personnes qui ressentent les choses et la musique comme toi.

Intéressons nous maintenant à l'illustration du CD. Qui a réalisé la cover? Pourquoi avoir choisi cette image pour l'album?
La cover a été réalisée par Boub. On a pensé à un moment que quelqu'un d'extérieur au groupe pourrait faire cette illustration et finalement ça ne s'est pas fait. Douchebag Records, le label de notre ami Thomas, va sortir "INSTINCT" en version vinyl. C'est un support qui donne une tout autre dimension au travail d'illustration. On a eu l'occasion de se l'écouter hier soir et j'en profite pour dire que l'album a un autre son sur vinyl. C'est un support vraiment particulier qui se prête encore mieux à notre musique.
L'image qui a été choisie est un montage. Tu peux y voir ce que tu veux. Chacun peut avoir sa propre interprétation. Moi j'y vois un homme avec un masque à gaz et en arrière plan une cité détruite. Cet homme par ses agissements, ses décisions, son instinct destructeur a créé cela. Un paysage de désolation ! Tu peux remarquer que l'homme est vêtu d'un costume. Ça pourrait être un homme politique ou un homme d'affaires qui a engendré cet destruction. C'est ce qu'on voit aujourd'hui lorsque 'on sort de notre cave. Des hommes qui pourrissent notre monde, notre civilisation, notre planète et qui se foutent des conséquences. De toute façon, eux sont intouchables ! Ils ont, à leur manière, leur propre masque à gaz.

Instinct, un mot percutant. Pourquoi ce titre? Comment reflète t-il l'album?
Instinct a été le titre d'un des derniers morceaux composés pour l'album. Quand j'ai entendu ce titre, ce mot "Instinct" ! Je me suis dit : "mais putain ça résume tout" ! Tout ce qui nous choque, nous indigne, nous dégoute aujourd'hui,
n'est que le fruit de la nature humaine, de son instinct. Nous même, on a nos principes, notre morale mais on finit toujours par agir selon notre instinct. Et puis, ces derniers temps, on a opté pour une manière de composer et de jouer basée sur le
ressenti, sur nos émotions. Aleks joue énormément à l'instinct. Il a un jeu fou, il rentre en transe quand il est derrière ses futs. Il a beaucoup contribué, par son tempérament, à cette logique de composition. L'album ne pouvait avoir qu'un seul nom : "Instinct" !!

Avez vous un morceau fétiche dans ce disque, si oui lequel et pourquoi?
Personnellement pas vraiment ! En tout sincérité, c'est un peu comme si tu me demandais quelle position je préfère au pieux. Chaque morceaux a ses particularités, chacun te procure un plaisir différent et peu avoir un effet différent sur le public.
Je pense que selon les moments chacun d'entre nous peut avoir une préférence pour un ou plusieurs morceaux. Ça varie en fonction de l'humeur, du contexte, etc...
On a pris l'habitude ces derniers temps de commencer nos répètes par le morceau "Reborn". A chaque fois que tu prends ton instrument, tu fais abstraction de tout le reste, c'est un moment ultime, une forme de renaissance...

Voilà presque un mois que la nouvelle galette est sortie. Pour ceux qui ne l'aurait pas encore vous pouvez d'ailleurs vous la procurer à cette adresse: http://trepanstore.bigcartel.com/
Quels sont les principaux retours que vous avez déjà pu avoir ?
Les premiers retours ont été ceux de nos amis les plus proches. Pas mal d'entre eux ont adhéré à ce que nous venions de sortir. Ça, ça te donne bien la pêche pour continuer ! Là, on commence à avoir quelques retours de webzine etc... C'est un peu tôt pour en parler, mais disons que ça part plutôt bien. Personnellement, que les critiques soient bonnes ou mauvaises, j'aime les entendre. Ça te permet de mieux découvrir ta musique avec les yeux et les oreilles des autres. C'est très enrichissant.
J'invite tout le monde à aller faire un tour sur notre page Facebook (http://www.facebook.com/trepandead ) et sur notre site web (http://trepandead.free.fr/). On y ajoute les dernières infos et les liens vers les dernières chroniques qui sont sorties.


J'imagine que nous allons vous retrouver rapidement sur scène, entre autre, pour la promotion de l'album. Quels sont vos plans pour les semaines à venir ?
On jouera à l'EBC FESTIVAL à Strasbourg le 18/02/2012 (http://www.facebook.com/pages/EASTERN-BLASTING-CREW/43740131431), le week-end suivant on fera un concert un peu particulier organisé par nos amis d'OBLIQUE EXCITEMENT, une performance avec le groupe de drone Pron Flavurdik (Rouen) le 25/02/2012 chez nous à Valenciennes sur la péniche IGELROCK (http://www.facebook.com/events/219740974780426/). On sera ensuite le 10/03/2012 au ARDEN METAL FEST
(http://www.facebook.com/ardenmetalfest) et le 26/05/2012 au GRIND YOUR HEAD FEST (http://www.facebook.com/events/295113380507050/). D'autres dates vont suivre... Tu t'en doutes !

D'ailleurs, avec quels groupes aimeriez vous partager les scènes à venir ?
On attend toujours avec impatience le jour où on jouera aux côtés de BLOCKHEADS ! On aimerait encore rejouer avec INHUMATE. Voilà deux groupes qui ont l'habitude de te mettre une bonne claque en live. Et puis, j'ai hâte de rejouer avec nos amis d'INFEST, de MUCUS, d'HYBRID VISCERY, de MASSIVE CHARGE et de NOLENTIA. J'aimerais aussi un jour partager l'affiche avec BRUTAL TRUTH, un groupe dont je suis un grand fan, et bien d'autres groupes de grind. C'est toujours une putain de bonne expérience de rencontrer des mecs qui font la même musique que toi et de partager la scène avec eux.

Que penses tu de la scène metal dans la région mais aussi plus généralement en France ?
Je trouve que la scène métal en France se porte plutôt bien. Y'a pas mal d'assos qui se bougent et ça, ça ne peut que nous réjouir. Y'a pas mal de dates qui s'organisent, des fests qui se font. Et puis, on a de très bons groupes en France. Mais je crois que c'est dans l'est que la scène est la plus productive ! Je pense à Massive Charge, Untamed, Chiens, et bien d'autres encore. Je pense que les années à venir vont voir l'émergence de pas mal de nouvelles formations. En tout cas, je l'espère vivement !

Pour en revenir au groupe, que prévoyez vous dans un futur proche et moins proche ?
On veut continuer à faire des gigs ! Encore des gigs ! Toujours des gigs ! Mais on veut également garder cette dynamique de composition qu'on a depuis près d'un an. Ce n'est pas toujours simple mais on veut continuer à être productif et à faire évoluer notre son.

Je te remercie et j'en profite pour te laisser le mot de la fin !
Et bien, merci à toi et merci à Lorraine Rock de nous avoir proposé cet interview. C'est grâce à des gens comme vous qu'on existe et qu'on a la possibilité de continuer à faire ce que l'on aime et ce qui nous tient à cœur. Je tiens aussi à remercier toutes les autres personnes qui nous soutiennent, qui nous font jouer. Ceux qui écoutent notre musique, qui viennent nous voir en concerts et qui continuent à nous suivre. J'ai aussi une grosse pensée pour les gaillards qui viennent souvent nous soutenir à nos répétitions et qui prennent parfois la route avec nous. Je pense à Thomas "la picorette", Damien "Goryblaster", Damien "Tartochuck" et quelques autres. Merci les mecs !


Marilou V.