Interview Ratbomb, 2013


Un an tout juste après leur première interview sur notre site, nous retrouvons les grindeux de Ratbomb pour la sortie de leur deuxième album LowCost Gangstas. Pour les plus curieux, le premier extrait "Dumb Contest", et le teaser sont déjà en ligne. Dans cette interview les membres nous donnerons les détails de chacun des titres présents dans ce nouvel opus.
Pour le rattrapage voici la précédente interview de présentation, à lire et à relire sans modération! Let's the rats out.




Comme on se retrouve! Alors, petit retour sur cette année: Que s'est il passé suite à la sortie de votre premier album, quels en ont été le principaux retours? Quelques souvenirs et anecdotes, à nous faire partager ?

Coucou Marilou!
Un an depuis la sortie de « Natural Born Grinders », premier album qui nous a permis de pas mal bouger (Allemagne, Suisse, France), de partager l'affiche avec des groupes tels que Coke Bust, Kill the Client, Feastem ou encore Wormrot et de faire quelques festivals bien sympas. Les retours ont été globalement positifs, voir très positifs considérant qu'il s'agissait d'un premier album.

Niveau anecdotes, nous gardons un bon souvenir du Grind the Nazi Scum en Allemagne de l'est. Premièrement, nous avons partagé l'affiche avec d'autres groupes français (Whoresnation, Faxe, Warfuck, Department of Correction) et des potes à nous étaient également présents, ce qui nous a fait perdre la notion de distance entre Torgau et la France. Nous avons effectué notre set avec un public bien réceptif. A peine celui-ci fini, l'organisateur est venu nous demander si nous voulions faire un deuxième set en remplacement d'un groupe ayant annulé. Nous sommes donc remontés sur scène quelques heures et bières plus tard, pour un set court, violent et avec une ambiance de malade. Un putain de souvenir, et c'est peu dire ! 


Comment ressentez vous l'évolution du groupe et de votre musique par rapport à mars dernier ?

« Natural Born Grinders » était notre premier album. Nous étions très figés dans notre registre entre Grindcore et Crust en évitant de s'éloigner de ce cadre défini. Ce cadre a pour nous perdu de son importance et la composition du second opus s'est faite de façon très instinctive. Nous savions pertinemment comment nous voulions que nos morceaux sonnent, en incluant toutes nos influences sans nous soucier de l'étiquette musicale. De même, le processus de composition a évolué. Quand un morceau commence, nous ne savons pas encore quelle direction il prendra et la créativité musicale de chacun est plus exploitée, plus présente. Au niveau des paroles de nos morceaux, la légéreté du premier album a fait place à une façon plus cynique, sérieuse et imagée de traiter les sujets.


Quelles sont le choix de vos armes pour ce nouvel opus ? Des choix particuliers, un message central à véhiculer, un fil rouge?


Les sujets abordés sont divers mais tous issus de constats concernant le monde nous entourant. L'une des idées fortes est qu'il ne faut pas se fier à ceux prenant notre visage au travers de la démagogie et du populisme. Nous sommes une grande majorité de rats formant une immense bombe qui peut exploser à tout instant. De nombreux freins entravent son explosion et nous divisent, mais ces divisions sont des illusions auxquelles nous nous accrochons. L'individualisme et la quête d'identité nous mènent vers des formes de rebellions vaines et nous devenons tous des « LowCost Gangstas ». Le mouvement, le nombre et le rassemblement doivent être la conséquence d'une prise de conscience incontournable : l'humanité est une grande communauté, et nous possédons plus de points communs que de différences. 


A vous de nous décortiquer l'album à venir, titre par titre, afin que nous puissions en comprendre toutes les ficelles. N'hésitez pas à dire tout ce qui vous passe par la tête concernant chaque morceau.




Petroleum
Ce morceau, qui introduit l'album, aborde le sujet du pillage des ressources de certaines parties du monde au nom de l'avidité d'une poignée d'Hommes. Quand on crée de la richesse d'un côté, on crée de la misère de l'autre.
“Countries in flames and billionaires in banknotepools”

LowCost Gangstas
On connaît tous l'exemple de personnes qui dépensent leur énergie à simuler la rebellion, en l'affichant au travers de l'apparence sans jamais s'engager dans une quelconque action concrète. A être ultra-individualiste, on devient un idiot utile à ce que l'on prétend combattre.
“So cheap, so cool, so bad, also very stupid”

New Born Hobo with Broken Teeth
Ce morceau parle de l'histoire d'un marginal sans étiquette qui vit sa vie sans soucier du regard des autres. Musicalement, ça va dans tous les sens, avec en prime un petit solo de saxophone pour finir. Parce-qu'on en a rien à foutre de ce que les autres pensent.
“I am the king, the prince of my own temple
Money is not the price of life”

God Was a Rapist
“If God really created men to his own image,
I come to one conclusion:”

Dumb Contest
Andy Warhol disait qu'un jour, chacun aurait droit à son quart d'heure de gloire. La façon dont se matérialise ce quart d'heure de gloire a pour le moment atteint sa triste apogée avec ce grand concours de stupidité qu'est la Télé-réalité.
“Full of arrogant dickheads with no other goal than celebrity”





Nothing Works
Ce morceau parle d'une journée durant laquelle rien ne se déroule correctement pour notre protagoniste : rupture, voiture cassée, retard, complètement fauché... Et se conclut sur :
“What remains in a world where nothing works”
Le sample à la fin du morceau est “Walking blues” de Robert Johson, un vieux standard du blues. Pour lui aussi, la journée avait mal commencé: il s'était réveillé et avait perdu ses chaussures.

New Rebellion, Next Hangover
Les paroles de ce morceau compare tous les grands mouvements de rebellions (Hippie, Punk...) suivis de lendemains qui déchantent à une soirée éthyllique suivie d'une gueule de bois. Il ne faut pas trop idéaliser, la désillusion n'en sera que plus grande.
“You understand and try to do not care,
nothing can stop you and your anger
You make party cause you prefer
drink some beers than fall in despair”
Le sample de fin est tiré du film « La ferme des animaux », adaptation du livre de George Orwell.

False Alarm
Dialogue entre ultra-optimistes et ultra-pessimistes :
“- :All is well, all is fine
- : Hate growing day after day
- Everything is allright
- : Wars lurking in the dark
- : All is well, all is fine
- : We approach the end of time
- : Everything is allright”

The Hoax
Critique des médias et du traitement de l'information à des fins partisanes. Qu'il s'agisse de nous faire peur ou de nous laisser ignorant, la réalité n'est pas à chercher dans la subjectivité médiatique.
“Aggressive promotion for political puke”

How to Swim When you're Emmured
L'impossibilité est une notion très personnelle, que l'on peut surpasser entre autres en demandant de l'aide à autrui. Et l'on peut demander de l'aide aux autres qu'en les respectant, quoi qu'ils soient, d'ou qu'ils viennent, et ne pas rester dans sa coquille. Encore plus dans ces temps difficiles. Pour résumer grossièrement, 'l'union fait la force'.
« Don't stand alone, trust in others to survive »


Praise the Noise
Un peu plus on aime foutre le bordel (faut qu'ça chie).

Messianic Bodycount
Les guerres de religions, ou comment l'ignorance et l'aveuglement ont fait se lier deux mots de prime abord antagonistes.

Preachers Not Followers
Petit clin d'oeil au « Leaders not followers » de Napalm Death. Ce morceau est un anti « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Au lieu de se poser en « prêcheur » ou de simplement suivre un mouvement, une mode, mieux vaut soi-même mettre en pratique ce que l'on pense être juste et ce que l'on demande aux autres. Cela vaut de notre « LowCost Gangsta » jusqu'à nos gouvernants.

_____________________

Du coup j'imagine que vous êtes déjà prêts à envoyer la purée sur scène? Ceci reste bien évidemment une image.

Effectivement, et nous serons sponsorisés par Mousline.


Des projets et des dates à venir dans un futur proche ou moins proche? Peut être déjà des idées de morceaux pour un futur album qui sait !


Les activités professionnelles des uns et autres vont hélas nous prendre du temps, mais on est motivés à écumer les scènes pour balancer la purée, partenariat avec Mousline et amour du Grind oblige.


Des choses à ajouter, un coup de gueule à faire passer, des découvertes musicales ou tout autre peut-être, c'est le moment ou jamais? Allez y c'est cadeau.

Maxime vend une chaine HIFI Toshiball HXD666, 350€ à débattre.
Ludovic recherche des utilisateurs de Linux pour amitié en Open Source.
Gralex tient à dire à sa mère qu'il l'aime très fort.
Antoine vous encule et part 6 mois à Biarritz.
David cherche une faucille complètement marteau.
Niveau découverte musicale, je vous conseille le dernier Gilbert Montagné, que vous pouvez acheter les yeux fermés.


Un dernier mot ?


On te remercie pour la tribune que tu nous accorde. L'album « LowCost Gangstas » sera disponible fin mars via Eastern Blasting Crew Distro Prod, ainsi que des tshirts Ratbomb, soutenez-nous on est fauchés. On remercie au passage tous nos potes, les tchaïs, la famille sisi, avec un big up particulier pour Sam le chti!
Goodbye Marilou


Un grand merci au groupe pour toutes ses réponses et sa sympathie. Bonne continuation et à une prochaine! Comme on dit, jamais deux sans trois ! En tout cas, c'est tout ce qu'on leur souhaite. Pour retrouver et écouter Ratbomb sur le net:




Et en concert le 30 Mars à Strasbourg aux côtés de Blockheads et Chiens, pour un concert qui sent bon le grand Est !